Internacional Utopia CF

De FSF Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Internacional Utopia CF
UTO2019.png
Généralités
Création 17 mai 2005
Matricule n°8
Couleurs Blanc, Rouge, Jaune
Championnat actuel S-Ligue 1
Surnoms Les Utopians, Les pirates
Stade Estadio esperanza
Utopia
Centre d'entraînement SH-Training Center
Utopia
Président du conseil d'administration DrapeauPays.jpg Josua Calderson
Directeur sportif DrapeauPays.jpg Neil Chalterbourne
Entraîneur DrapeauPays.jpg Peter Radonk
Équipementier Puma
Sponsor Simbet logo.png
Palmarès
Champion de S-Ligue 1 (3) 2015, 2017 et 2019
Coupe de Simland (0) /
Coupe de Pré-Saison (0) /
Super Coupe (1) 2019
Maillots
100px100px100px

Internacional Utopia CF (raccourci en Inter Utopia) est un club de football de la ville d'Utopia situé dans l'Etat de PumaCana, auparavant capitale du pays de Simland (état Papaya) avant sa délocalisation en mai 2019 pour Simtopia. Fondé en mai 2005, connu anciennement sous le nom de l'AS Utopia, le club a souhaité prendre un nouveau virage en voulant changer de nom depuis juin 2013.

Histoire

Anciennement connu sous l'AS Utopia créé en 2005, il est le premier et unique club de football de l'une des plus grandes villes de Simtopia. Utopia manquait d'un club représentant fièrement sa ville. En 2005, plusieurs personnalités importante de la ville dont Khrystof, l'indéboulonnable maire d'Utopia et figure emblématique de Simland, eu l'intention de donner à ses habitants, un club qui rendrait ses lettres de noblesse à la ville dans le paysage footballistique. La suite présente la vie du club de 2005, avec ses débuts compliqués, jusqu'à aujourd'hui et sa place prépondérante dans le football simtopien.

2005-2010 (Débuts discrets)

A ses débuts, en 2005, le club d'Utopia (l'AS Utopia à l'époque) n'en est qu'à ses balbutiements. Utopia n'étant pas une ville férue de sport. Pour autant, le maire Khrystof, lui-même peu connaisseur en la matière, souhaitait avoir une équipe représentant fièrement les couleurs de la ville. Les débuts furent laborieux. Végétant en division inférieur, le club de la Capitale fédérale ne trouva pas sa place aussi rapidement que prévu au milieu des autres équipes du pays déjà en place telle que Doramas, Sun City etc. A la fin des années 2000 le club est promu en S-Ligue 2 après trois années en divison dite amateur à l'époque. Le club montre des difficultés et ses limites en S-Ligue 2 mais parvient toujours à se maintenir. Il faudra attendre un bouleversement total des ligues simlandaise pour voir Utopia monter parmi l'élite. Cela fait suite à l'élargissement de la première division à 18 clubs et la disparition de certains clubs de l'élite lors de la saison 2009-2010 (tel que l'Olympique Charlonais).

2010-2013 (Un club parmi d'autres)

Dès son accession en S-Ligue 1 pour la saison 2010-2011, l'AS Utopia (encore nommé ainsi à cette époque), veut frapper fort sur le marché des transferts. Pour cela, l'équipe tente à tout prix d’enrôler un joueur qui sera à la fois la tête de gondole du club et son avenir. Plusieurs profils sont passés en revus, mais l'un d'entre eux , fait figure de réelle priorité. Le joueur en question n'est autre que Michael Dussey (ajd. 2017 capitaine de l'équipe), évoluant à l'Association Sportive de Sindai. Le joueur simlando-étasunien est considéré comme l'un des plus prometteurs à son poste d'attaquant (il sera reconverti en faux numéro 10 par la suite). Faisant face à une concurrence féroce face à des équipes telles que Heiwashima United ou le FC Dalecrussy, le club papiotte finit par décrocher la signature du joueur en fin de mercato pour un peu plus de 2M§ environ (une belle somme pour l'époque). D'autres joueurs viendront s'ajouter à la liste des joueurs recrutés comme John Sanchan, Théo Rossi ou Mark Devalkonitz pour ne citer qu'eux. Lors de cette saison 2010-2011, l'AS Utopia connaît les pires difficultés à se maintenir. Le club navigue entre la 12e et 15e place au bord de la relégation. Malgré tout, les utopiens parviennent à se maintenir en S-Ligue 1 de justesse, puisque l'équipe entrainée par Charles Damat finira à la 15ème place lors de cet exercice. Le dernier match perdu à domicile (2-3) face au FC Dalecrussy lors de l'ultime journée, avec à sa tête Peter Radonk (l'actuel entraîneur de l'Inter Utopia), ne sera pas fatal car dans le même temps Heiwashima juste derrière s'inclinera aussi. Un sauvetage du club à la limite de la relégation qui fera prendre conscience aux dirigeants que la S-Ligue 1 est loin d'être une sinécure.

Par la suite le club continuera à enchaîner des prestations ternes dans son ensemble sur la saison 2012-2013 (pour rappel la saison 2011-2012 sera purement annulée et supprimée des palmarès suite à des problèmes de corruptions émaillant le football simlandais). Le club ressortira d'une timide 12ème place au terme de cet exercice mettant en exergue le manque flagrant de qualité dans l'équipe de la Capitale simlandaise. Les dirigeants prennent l'information et se prépare à prendre un virage 180 degrés pour l'avenir du club. La prochaine saison annonce de grands bouleversement avec l'arrivée d'un directeur sportif de qualité et un recrutement plus ambitieux. 2013-2014 sera l'annonce du changement au sein de l'organigramme avec l'entrée de Neil Chalterbourne (au poste de directeur sportif) et un tout nouveau nom: Utopia International Team. Ce nouveau nom du club jugé trop "ringard" par une grande frange des supporters sera révisé en l'actuel Internacional Utopia CF trois ans après, en 2016.

2013-2014 (Renouveau et transition)

Neil Chalterbourne, arrivé au poste de Directeur Sportif en juin 2013, entame les grandes manoeuvres du mercato. Le mot d'ordre est clair: revoir la base défensive de l'équipe. Et pour cela, le club de la Capitale a décidé de frapper fort en recrutant la charnière centrale de l'équipe nationale. David Van Serpy (ex-Arcandias) et Matthieu Brancheteau (ex-Château Bonnot) s'engagent avec le club utopien au cours du mercato estival (les deux joueurs auront couté plus de 5M§). Dans le même temps, l'Inter fait appel à Peter Radonk (ex Dalecrussy et connaissance de Neil Chalterbourne), pour prendre en main l'équipe première.

Cette saison 2013-2014 sera évidemment loin des attentes des objectifs du clubs: finir dans la première partie de tableau. Sur les 14 clubs engagés, le club de la Capitale finira à la 9ème place de S-Ligue 1. Un nombre trop important de matchs nuls sera mis en avant et critiqués aux regards des spécialistes. Jugée trop défensive, l'équipe ne dégage pas une réelle volonté de jeu ni un plan bien défini. Peter Radonk fait l'objet de plusieurs critiques, jugé trop conservateur dans ses idées, celui-ci restera imperméable face à ces détracteurs. Neil Chalterbourne gardant une grande confiance en son manager, lui laissera tenir l'équipe première pour la saison à venir, en lui annoncant clairement l'objectif premier: finir dans le top 5 simlandais pour la saison 2014-2015.

2014-2015 (La consécration)

Dès la reprise du championnat, l'Inter reste avec le même effectif suite à un gel du mercato (des problèmes administratifs en sont la raison). L’équipe repart donc avec le même onze type mais aussi une bonne expérience de l'année passée et le début de saison en est la meilleure des preuves. Utopia reste leader plus de 8 journées après plusieurs résultats positifs et surtout en restant invaincu pendant une bonne période. L'équipe reste sur son style de jeu propre. Une tactique basée sur une bonne assise défensive et un jeu en contre attaque. Une bataille va s'engager avec les surprenants Wolves de Aubétoile et l'un des favoris au titre, l'équipe des Aguazul Papaya. Pendant plusieurs journées un mano a mano rythmera le haut du classement entre ces trois concurrents. C'est lors de la dernière journée que la réponse sera donnée. Contre toute attente c'est l'Inter Utopia qui finira champion de simland au terme d'une ultime journée haletante. Avant le début de cette 30ème journée, l'Inter Utopia se positonne à la 3ème place au classement général derrière les Aguazul et les Wolves. Les trois équipes se tiennent à trois points, les Wolves se déplacent à Ckrystahal et les Aguazul recoivent les Rams. Aucun des deux ne remportera les trois points. C'est Utopia, qui à la 92ème minute viendra arracher le titre de champion sur la pelouse du FC Galatian pour une victoire 3-2 grâce à un but de Drawler sur corner. Pour beaucoup d'observateur ce titre paraît surprenant et inattendu. Et pensant qu'il s'agit d'un titre accidentel, les saisons suivantes prouveront que beaucoup s'étaient trompés.

2015-2016 (S'installer dans le Big Four)

Après une saison exceptionnelle avec ce premier titre de champion de son histoire, l'Inter Utopia veut s'imposer dans la durée dans les tops clubs simlandais. Le club a été fustigé durant plusieurs semaines par différentes observateur et principalement des anti-intéristes tel que le club papaiottes des Aguazul (rival régional) et le club nordiste de l'AS Spremberg. La période de mercato va être âpre notamment avec les clubs du big four simlandais. Intimidation, provocation entre dirigeant de l'Inter et d'autre clubs (l'AS Spremberg pour ne pas le citer) vont même amener la FSF à prendre des décisions radicales comme des sanctions à l'encontre des intéressés. Par la même occasion, Neil Chalterbourne qui est directeur sportif du club, va déceler une fraude du club de l'AS Spremberg dirigé par Alex Lews durant le mercato estival. Le club nordiste est accusé d'usurpation d'identité en utilisant le compte du club voisin du Lewsland Baren dans le but de nuire aux autres principaux concurrents. Une sanction de la FSF sera donnée, des points de pénalité pour les clubs appartenant à Alex Lews ainsi qu'un sursis pour Neil Chalterbourne pour paroles irrévérencieuses.

Malgré ce léger passage chaotique, le club de la capitale va frapper un énorme coup sur le marché des transferts: l'arrivée du buteur international simlandais Jocelyn Laforêt en provenance du Zénith St. Petersbourg. Exilé durant 4 saisons en Russie, suivi d'un prêt d'une saison au FSC Château Bonnot, le néo-utopien signera pour 4 ans dans le club intériste pour la somme record de 9.8M$. D'autres éléments suivront son sillage, comme Damien Evrard le milieu offensif de l'Etoile Bleue Ramur City ou encore l'attaquant hudsonien Kevin Mesa, du SFC Colomb City. La saison débute par les phases de qualifications de ligue des champions. Après avoir passé les premiers tours, l'Inter butera aux portes des phases de groupes en se faisant éliminer aux barrages par le Dinamo Zagreb. Malgré cette déception, le club de la capitale sera reversé en phase de groupe d'Europa League. Cette participation à une phase finale de coupe d'europe est une première pour le club simlandais tout comme avec l'AS Aubétoile qui seront les seuls réprésentants en europe pour le pays. En championnat, le début de saison est compliqué, les intéristes alternent le bon comme le moins bon. En enchainant les matchs européens, de coupes et de championnat en cette première partie de saison, l'Internacional stagne en milieu de tableau fin décembre. Eliminé dès les phases de groupe d'Europa League, la seconde partie de saison va voir le club des joueurs de la capitale faire une phase retour en boulet de canon. 8e-9e début janvier, la bande à Jocelyn Lafôret finiront cet exercice 2015-2016 sur la dernière marche du podium loin derrière des deux locomotives de cette saison: le KVZ Hament (champion) et AS Spremberg (dauphin). Une saison qui aura été ternie aussi par des blessures en début de saison, dont celle de Lafôret absent plusieurs semaines, privant l'équipe de leur atout majeur en attaque. Malgré cela, en finalité, le bilan est plutôt bon avec une nouvelle qualification en coupe d'europe via l'Europa League. Le prochain exercice donnera clairement la tendance concernant l'Inter. A savoir si ce club à l'aura d'un grand en devenir ou d'un simple club de passage, disposé à faire quelques coups sur une saison.

2016-2017 (La confirmation)

Sortant d'une dernière saison à géométrie variable mais avec une fin plus heureuse, l'Inter Utopia veut voir plus loin pour imposer sa patte sur le territoire nationale. Pour cela, l'équipe de la capitale va encore une fois frappé un grand coup lors du mercato estival. L'arrivée d'un gardien de top niveau et international était l'objectif numéro un du club et cela se concrétise avec la signature du Nahuel Guzman (gardien international argentin) en provenance du club de Tigres (Mexique) pour la somme de 9.8M§. Un record égalant celui de Jocelyn Lafôret arrivé deux ans plutôt à Utopia. Derrière cette grosse recrue vient s'ajouter les arrivées des milieux de terrains André Castro (Kasımpaşa SK), Ivan Mocinic (HNK Rijeka) plus un joueur offensif polyvalent alternant comme en attaque ou sur l'aile droite, l'arubais Andonis Barnes du FC Galatian.

La saison débute très fort coté utopians. Les joueurs de la capitale simlandaise enchaîne une série de 10 matchs sans défaites consécutives en championnat sans encaisser le moindre but. Cependant dès la 11ème journée un couac va se présenter. Une première défaite sur la pelouse du VGO et très lourde (5-0). La défense de l'équipe entrainée Peter Radonk pourtant impériale jusqu'à présent payent la conséquence de l'accumulation de match avec la coupe d'Europe (C3) et la Tech Cup en début de saison. Cette defaite va marquer un coup d'arrêt important car pendant deux trois matchs les Utopians vont avoir du mal à s'en remettre laissant sa place de leader jusque là imprenable aux surprenants et inattendus Cosomos de Campton. Les queensiens et les papaiottes vivront un mano à mano haletant jusqu'à la fin du championnat. Mais les Pirates ont de la ressource et l'élimination prématurée en phase de poule d'Europa League aura sûrement gain de cause dans leur victoire finale. Campton croyant tenir le bon bout, craquera à trois journées du terme du championnat laissant s'envoler l'Inter Utopia pour un nouveau titre de champion de Simland. Le deuxième de son histoire.

2017-2018 (Légères turbulences)

Après un nouveau titre de champion fraichement acquis, l'Inter veut revoir une grande partie de son effectif. La première surprise est le départ de Michael Dussey, joueur emblématique du club arrivé à l'été 2010 en provenance de Sindaï (Club de la région Continental aujourd'hui Plaine d'Avalon), pour le club fort de l'archipel d'Hiroito: Heiwashima United. Ce départ va en précipiter d'autres tels que que Jérôme Parenti ex-gardien du mythique Asglc et international simlandais pour le CF Papaya. On notera aussi le départ du jeune prometteur Martin Verhalt mais qui n'a jamais su s'imposer dans l'effectif pour le club des Phoceans de New Amsterdam en SL2. De ces mouvements, amorceront des arrivées importantes notamment en ce qui concerne les latéraux. Marcos Rocha (Palmerias, Brésil) et Emmanuel Mas (d'un retour de prêt à Trabzonspor du club de San Lorenzo en Argentine) seront les fers de lance de ce mercato utopien. Marko Arnautovic sera la star tant attendue pour le club de la capitale, qui aura déboursé un peu moins de 3M$ au club de Stoke City pour s'arracher les services de l'international autrichien. De jeunes pousses aussi signeront leur premiers contrats pro, comme Nojan Krisolovic (18 ans) au poste de gardien de but et la jeune pépite annoncée par beaucoup de spécialiste, Ryan Empebba (19 ans) en attaque.

Concernant la saison des pirates, celle-ci va s'avérer laborieuse aux premiers instants. Des débuts poussifs dues à une refonte importante de l'effectif aura pour effet une première partie de saison décevant. La Super Coupe face au RFC Aurora (Vainqueur de la CDS 2016-2017) échappe de nouveaux à l'équipe de la Capitale. Une déconvenue mal venue comme inattendue. Les joueurs dirigés par l'intransigeant Peter Radonk sont à la peine et sont sujet aux critiques. A la mi-saison, l'Inter est dans le ventre mou du classement entre la 8e et 10e place. Et son parcours en Ligue des Champions dans un groupe très relevé avec Arsenal, la Juventus et l'Olympiakos montre les limites du club mais arrive avec réussite ou persévérance à accrocher la 3e place du groupe synonyme de qualification en 16e d'Europa League au dépend des grecs de l'Olympiakos. En coupe de Simland , le club est éjecté honteusement dès le premier tour, en s'inclinant face au Lokomotiv Valisk à domicile (1-2) club de TVS League (3ème division).

La seconde partie de saison voit un léger regain d'énergie des coéquipiers du buteur Jocelyn Lafôret. L'équipe remonte progressivement la pente sans jamais atteindre le top 3 simlandais mais finit à une 5ème place inespérée permettant une nouvelle qualification en Ligue Europa, compétition durant laquelle le club de la capitale perdra en 8ème de finale face au Sporting Club Lisbon cette saison. Cette qualification arraché aux mains de Medrean City (les deux équipes finiront à égalité de point mais la différence de buts favorable à l'Inter sera décisif pour valider une nouvelle participation à une coupe d'Europe).

L'Inter aura souffert durant cette saison mais s'en sera sortir avec cette qualification pour la prochaine Europa League. Aucun titre à se mettre sous la dent tandis que le KVZ Hament remportera dans le même temps et facilement, son troisième trophée de champion de Simland.

La saison suivante, le club se doit de réagir et son entraineur en est prévenu (son maintien au poste a été longuement discuté en interne). L'Inter Utopia avec son nouveau standing ne peut plus se permettre de passer à coté d'une saison comme celle passée.

2018-2019 (Une saison incroyable)

(en construction)

Identité

Couleurs

120px 120px 120px UtopiaIT-star-2015.png 140px 2017-Inter-Utopia-2stars.png
2005-2013 2013-2014 Depuis 2014 2015, avec l'étoile
symbolisant le titre
2016, nouveau logo
nouveau nom
2017, avec la 2e étoile
pour le 2e titre

Maillot


120px 120px
2013-2014
Domicile
2013-2014
Extérieur

Infrastructures

Estadio Esperanza

Artdetail.gif Article détaillé : Estadio esperanza

Le Centre d'entraînement

Artdetail.gif Article détaillé : Centre entrainement Utopia IT

Palmarès

Titres

Vainqueur : 2015, 2017, 2019

  • Supercoupe (1) :
    • Vainqueur en 2019

Bilan par saison

Saison Championnat Classement Coupe nationale Coupe européenne Coupe de la Ligue Super Coupe
2006-07 S-Ligue 2 ?e 16e de finale x x x
2007-08 S-Ligue 2 ?e 16e de finale x x x
2009-10 S-Ligue 2 ?e 32e de finale x x x
2010-11 S-Ligue 1 15e ? x x x
2012-13 S-Ligue 1 12e 16e de finale x x x
2013-14 S-Ligue 1 9e ? x x x
2014-15 S-Ligue 1 Vainqueur 2e Tour x Phase de groupe x
2015-16 S-Ligue 1 3e 2e Tour 3e Tour Qualif. C1
Phase de groupe C3
Finaliste Finaliste
2016-17 S-Ligue 1 Vainqueur Quart de finale Phase de groupe C3 Phase de groupe x
2017-18 S-Ligue 1 5e 1er Tour Phase de groupe C1
2e Tour Élimination directe C3
Finaliste Finaliste
2018-19 S-Ligue 1 Vainqueur Quart de finale Quart de finale C3 x x
2019-20 S-Ligue 1 x x Phase de groupe C1 Phase de groupe Vainqueur

  • x = non qualifié


Effectif

Effectif 2019-2020 de l'Inter Utopia
Joueurs
Numéro Poste Nom du joueur Nationalité Age Club précédent Année d'arrivée
1 G Nahuel Guzmán Argentine.jpg Argentine 33 Mexique.png Tigres UANL 2016
16 G Olé Rasmussen DrapeauPays.jpg Simtopia 24 ISUlogo.png Irwellshire United 2019
30 G Nojan Krisolovic DrapeauPays.jpg Simtopia 20 Formé au club 2017
2 D DC Matthieu Brancheteau DrapeauPays.jpg Simtopia 31 Warriors.jpg Château Bonnot Warriors 2013
4 D GC David Van Serpy DrapeauPays.jpg Simtopia 32 FCArcandias-logo.png FC Arcandias 2013
5 D GC Walter Kannemann Argentine.jpg Argentine 28 Bresil.png Grêmio Porto Alegre 2019
15 DC Ramon Leeuwin Pays Bas.png Pays-Bas 31 Logo Football.png Astyds Ckystahal 2018
27 D DC Grégory Coste France.png France 25 FCArcandias-logo.png FC Arcandias 2019
3 DD / ALD Johan Tümpke DrapeauPays.jpg Simtopia 29 Formé au club 2011
22 DD / ALD Marcos Rocha Bresil.png Brésil 31 Bresil.png Atl.Mineiro 2017
13 DG / ALG Magdan Ogonek DrapeauPays.jpg Simtopia 25 DrapeauPays.jpg Krafengrad ZFK 2015
17 DG / ALG Emmanuel Más Argentine.jpg Argentine 30 Argentine.jpg San Lorenzo 2017
21 MC John Duff DrapeauPays.jpg Simtopia 19 Formé au club 2019
23 MD / MC Muhamed Bešić Bosnie.png Bosnie-Herzégovine 27 Angleterre.png Everton FC 2019 (hiver)
19 MD / MC Ivan Močinić Croatie.png Croatie 26 Croatie.png HNK Rijeka 2016
14 MD / MC André Castro Portugal.png Portugal 31 Turquie.png Kasımpaşa SK 2016
7 MD / MC Roque Mesa Espagne.png Espagne 30 Espagne.png FC Séville 2019
8 MC Ewald Malender DrapeauPays.jpg Simtopia 29 DrapeauPays.jpg Football Club Dalecrussy 2013
6 MC / MOC Finn Bradbury Angleterre.png Angleterre 28 Angleterre.png Hull City 2017
10 M DG / MO DG Marko Arnautović Autriche.png Autriche 30 Angleterre.png Stoke City 2017
11 MO GC Damien Evrard Belgique.png Belgique 33 DrapeauPays.jpg Etoile Bleue de Ramur City 2015
25 M GC/ MO GC Grigorian De Arrascaeta 20px Uruguay 25 Bresil.png CR Flamengo 2019 (hiver)
24 MO D / M D Tony Gadj DrapeauPays.jpg Simtopia 21 LWB.png Lewsland Bären 2018
18 MOC / BT Ryan Empebba DrapeauPays.jpg Simtopia 21 Formé au club 2017
20 MOC / BT Edward Elric DrapeauPays.jpg Simtopia 32 RCC-logo-2015.png Racing Club Carlotain 2018
12 MO DC / BT Andonis Barnes 20px Aruba 26 FC Galatian.png FC Galatian 2016
9 BT Jocelyn Lafôret DrapeauPays.jpg Simtopia 32 Russie.png Zénith St. Petersbourg 2015
26 BT Aubin Sahalor DrapeauPays.jpg Simtopia 19 Formé au club 2019

Divers

Adversaires européens

  • Allemagne.png Borussia Dortmund
  • Angleterre.png Everton FC
  • Angleterre.png Tottenham Hotspurs
  • Angleterre.png Arsenal
  • Angleterre.png Manchester United
  • Croatie.png Dinamo Zagreb
  • Ecosse.png Celtic Glasgow
  • Espagne.png Atletico Madrid
  • Espagne.png Valence CF
  • France.png Paris Saint-Germain FC
  • Grece.png PAOK Salonique
  • Grece.png Olympiakos le Pirée
  • Hongrie.png VSC Debrecen
  • Islande.png KR Reykjavík
  • Italie.png Inter Milan FC
  • Italie.png Juventus de Turin
  • 20px FC Aktobe
  • Lituanie.png FK Atlantas Klaipėda
  • 20px Sheriff Tirastopol
  • Pologne.png KKS Lech Poznań
  • Portugal.png Benfica Lisbonne
  • Portugal.png Sporting Portugal
  • Russie.png FC Krasnodar
  • Russie.png Rubin Kazan
  • Slovenie.png NK Maribor
  • Suisse.png Young Boys de Berne
  • Serbie.png Etoile Rouge Belgrade
  • Republique-Tcheque.png Sparta Prague
  • Turquie.png Fenerbahçe
  • Ukraine.png Metalist Kharkiv

Sponsors

La chaîne hotelliere Saga hôtel fut pendant 5 ans l'unique sponsor privé de l'Inter Utopia. Mais le nouveau sponsor de pari sportif SimBet est venu le remplacer pour un contrat de 4 saisons lors de l'exercice 2017-2018. L’équipe est en grande partie financée par la fortune personnelle du maire d'Utopia, Khrystof mais la présidence du club a été repris dès août 2018 par un proche, Josua Calderson, magnat dans le secteur viticole. Ce dernier possédent plusieurs hectares et domaines dans le comté de San Antonio (comté où se situe Utopia).


Articles annexes

Modèle:Sports